14 février 2017

C’est leur avis

Un boulevard pour Marine Le Pen

L’éditorialiste du Monde Françoise Fressoz s’inquiète du manque de débats d’idées de la campagne présidentielle, qui bénéficie selon elle à Marine Le Pen.

« À ceux qui l’auraient oublié, les Français votent les 23 avril et 7 mai, pour élire leur président de la République. Si l’on s’autorise ce rappel, c’est que 2017 est une année cruciale et qu’on ne le dirait pas : à ce jour, tout est fait pour tenir l’électeur le plus loin possible des urnes. Aucun débat de fond, rien qui permette de l’éclairer sur les sujets lourds du moment qui, pourtant, ne manquent pas. […] On pourrait tenter de se rassurer en se disant que les choses sérieuses commenceront le 21 mars, lorsque la liste définitive des postulants sera connue, mais c’est oublier qu’une candidate a depuis le début du mois, un projet fin prêt avec 144 propositions précises qu’elle déroule sans trouver le moindre contradicteur. Marine Le Pen a un boulevard devant elle. » Françoise Fressoz