17 février 2017

Tout s'explique

Le patron de Samsung en prison

Pourquoi le patron en exercice de Samsung a-t-il été incarcéré ?

Le vice-président de Samsung Electronics Lee Jae-yong a été placé en détention provisoire la nuit dernière. Il est accusé d’avoir versé 35 millions d’euros de pots-de-vin à Choi Soon-sil, une proche de la présidente sud-coréenne, en contrepartie de faveurs politiques. Lee Jae-yong a pris de fait la tête du groupe en 2014, lorsque son père Lee Kun-hee, président du groupe, a été victime d’une crise cardiaque le plongeant dans le coma. Selon les enquêteurs, Samsung a effectué des donations à des fondations contrôlées par Choi Soon-sil pour inciter les autorités à autoriser en 2015 une fusion controversée entre deux entités du groupe, une opération permettant à la famille de Lee Jae-yong de renforcer son contrôle sur le conglomérat.

Où en est la procédure de destitution de la présidente coréenne ?

Park Geun-hye a été destituée par le Parlement le 9 décembre en raison de la même affaire. Elle est accusée d’avoir poussé plusieurs grands groupes sud-coréens à verser près de 60 millions d’euros aux fondations contrôlées par son amie et conseillère Choi Soon-sil, arrêtée début novembre. Plusieurs centaines de milliers de Sud-Coréens avaient défilé dans les rues de Séoul pour demander sa destitution. La Cour constitutionnelle doit toujours se prononcer sur la motion de destitution, une procédure qui peut prendre jusqu’à six mois. Si elle est validée, Park Geun-hye sera définitivement déchue de son poste et un scrutin présidentiel sera organisé dans les soixante jours.

Quel est le poids de Samsung dans l’économie coréenne ?

Fondé en 1938 par le grand-père de Lee Jae-yong, Samsung était à l’origine une entreprise de négoce. Il s’est diversifié et a bénéficié du soutien des pouvoirs publics pour devenir le plus grand conglomérat sud-coréen. Employant près de 500 000 salariés dans le monde, il est présent dans l’immobilier, la construction navale, la chimie et l’électronique. Les semi-conducteurs et les produits électroniques grand public représentent la plus grande part du chiffre d’affaires et dégagent des marges suffisantes pour que le groupe ait pu supporter fin 2016 le retrait du nouveau modèle de smartphone Galaxy Note 7 en raison d’un risque d’explosion de la batterie. En 2008, le père de Lee Jae-yong avait été reconnu coupable d’évasion fiscale et de malversations financières. Condamné à une simple amende, il avait par la suite bénéficié du pardon du président coréen « dans l’intérêt de la nation ».