17 février 2017

C'est leur avis

Une évidence qui ne passe pas

Interrogé par Libération, l’historien spécialiste de l’Algérie Benjamin Stora estime qu’être, comme Emmanuel Macron, favorable à une reconnaissance de l’ampleur des crimes de la France lors de la colonisation et à des excuses est une question générationnelle.

« Les excuses, c’est une chose que les Américains ont faite pour le Vietnam, ce qui leur a permis de rouvrir une ambassade et de devenir le premier partenaire commercial du pays. C’est un pragmatisme qui n’existe pas en France. Au fond, c’est un problème de génération. Pour un jeune d’aujourd’hui, de 25, 35 ans, il y a une évidence dans la reconnaissance des actes qui ont été commis, c’est comme le rapport à l’esclavage, à la Shoah, ce sont des séquences historiques admises. Pour la guerre d’Algérie et la colonisation, on n’en est pas là. C’est pour ça que Macron, qui a 38 ans, l’a dit sur le ton de l’évidence. Et ça soulève de l’embarras à gauche, de la protestation à droite et de la virulence à l’extrême droite. » Benjamin Stora