• Abattage de canards. Le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a annoncé sur France Bleu Gascogne que les 600 000 canards d’élevage encore vivants dans les Landes allaient être abattus pour tenter d’éradiquer l’épidémie de grippe aviaire. 165 des 320 foyers d’épidémie découverts dans des élevages depuis décembre sont situés dans ce département où est produit un quart du foie gras français.

  • Projet d’attentat déjoué. Les services antiterroristes ont arrêté à Clermont-Ferrand, Marseille et dans la région parisienne trois hommes soupçonnés de projeter un attentat et les ont placés en garde à vue, dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte en janvier par le parquet de Paris. Plusieurs perquisitions ont eu lieu et une opération de déminage a été menée à Clermont-Ferrand au domicile d’un des trois suspects.

  • Débat présidentiel. TF1 a annoncé qu’elle organiserait le 20 mars un débat entre François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, les candidats crédités de 10 % des voix ou plus dans les sondages. Une porte-parole de France Télévisions a fait savoir que France 2 avait proposé en vain à TF1 d’organiser conjointement le débat en y invitant tous les candidats à l’élection.

  • Le bio en forte hausse. Les ventes de produits issus de l’agriculture biologique ont atteint 7 milliards d’euros en 2016, en hausse de plus de 20 % par rapport à 2015, selon une étude publiée ce matin par l’Agence Bio, un groupement d’intérêt public rassemblant des représentants des pouvoirs publics et des professionnels. Les surfaces agricoles engagées en bio (un chiffre qui comprend les exploitations en période de transition) ont augmenté de 16 % l’année dernière en France.

  • Appel à défendre la laïcité. L’hebdomadaire Charlie Hebdo a lancé un appel aux candidats à la présidentielle à défendre la laïcité. « Jamais, depuis le vote de la loi de 1905, la laïcité n’a été autant attaquée ou instrumentalisée », affirme le texte, qui sera publié dans le numéro à paraître demain, et qui condamne entre autres les « procès en islamophobie », la « remise en cause du droit à l’avortement », les « revendications communautaires » et celles de la Manif pour tous.

  • Soldat israélien condamné. Un tribunal militaire israélien a condamné à 18 mois de prison le soldat franco-israélien Elor Azaria, qui avait été reconnu coupable d’homicide sur un assaillant palestinien le 4 janvier. Le 24 mars 2016, à Hébron en Cisjordanie, ce militaire de 21 ans avait abattu un homme qui avait déjà été mis hors d’état de nuire par des soldats qu’il venait d’attaquer.