21 février 2017

Ça alors

Montréal s’autoproclame « ville sanctuaire »

Le conseil municipal de Montréal, au Canada, a adopté hier à l’unanimité une motion proclamant la métropole « ville sanctuaire ». Montréal s’engage ainsi à offrir aux immigrants en situation irrégulière un accès aux services publics municipaux (soins médicaux, éducation gratuite, etc.). Le maire de la ville promet également de demander à sa police municipale de ne plus dénoncer systématiquement les sans-papiers aux autorités fédérales, sauf en cas d’enjeu de sécurité nationale. Montréal est la quatrième ville québécoise à avoir adopté ce statut et la deuxième, après London dans l’Ontario, à l’avoir fait depuis la signature du décret de Donald Trump sur l’immigration fin janvier. L’ONG québécoise Solidarité sans frontières estime à au moins 50 000 le nombre de personnes sans statut d’immigration légal à Montréal.