• Bayrou pas candidat. François Bayrou a annoncé qu’il ne serait pas candidat à l’élection présidentielle et a proposé à Emmanuel Macron une alliance à « plusieurs conditions », dont celle d’incorporer à son programme une « loi de moralisation » de la vie politique. Le candidat du mouvement En marche a aussitôt déclaré qu’il acceptait « l’alliance proposée par François Bayrou » et qu’elle constituait selon lui « un tournant de la campagne présidentielle ».

  • Rugy rejoint Macron. Ancien candidat à la primaire de la gauche, François de Rugy a annoncé ce matin sur Franceinfo qu’il soutenait Emmanuel Macron pour l’élection présidentielle, préférant « la cohérence à l’obéissance » bien qu’il se soit engagé à soutenir le vainqueur de la primaire. « Ne pas respecter sa parole est une faute morale », a réagi sur Twitter le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis.

  • Assistants parlementaires de Marine Le Pen. Les policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales ont entendu deux proches de Marine Le Pen, son garde du corps et sa chef de cabinet au Front national, sous le régime de la garde à vue. Les enquêteurs les soupçonnent d’avoir bénéficié d’emplois fictifs d’assistants parlementaires au Parlement européen.

  • Bartolone renonce. Le président socialiste de l’Assemblée nationale Claude Bartolone, âgé de 65 ans, a annoncé qu’il ne se représenterait pas aux élections législatives de juin. Selon les calculs du JDD, au moins 111 députés ont annoncé qu’ils ne brigueraient pas de nouveau mandat.

  • Sans-papiers aux États-Unis. Conformément à deux décrets signés par Donald Trump en janvier, le département américain de la Sécurité intérieure a publié hier de nouvelles directives demandant aux agents de l’immigration et des douanes d’arrêter les personnes en situation irrégulière rencontrées dans l’exercice de leurs fonctions à l’exception des sans-papiers arrivés enfants dans le pays. Sous la présidence de Barack Obama, ces agents avaient pour consigne d’arrêter en priorité les clandestins ayant commis des crimes ou venant de franchir la frontière.

  • Morts en Méditerranée. Le Croissant-Rouge libyen a annoncé hier avoir découvert les corps de 74 migrants dont le bateau s’est échoué sur une plage du nord-ouest de la Libye. Les gardes-côtes italiens ont fait savoir qu’ils avaient secouru lors de deux opérations distinctes environ 630 personnes tentant de traverser la Méditerranée dans la nuit de lundi à mardi.