23 février 2017

C’est leur avis

Prendre conscience du triste état des océans

L’ONG Union internationale pour la conservation de la nature a publié hier un rapport dénonçant la pollution maritime causée par les microparticules de plastique contenues notamment dans les pneus et les vêtements synthétiques. Pour Martine Valo, journaliste spécialiste de l’environnement au Monde, nous ne prenons pas assez conscience des dégâts que nous causons aux océans.

« Même si l’homme cessait dans l’instant de prendre l’océan pour une vaste décharge, il serait trop tard pour effacer toutes les traces de ses activités dans les recoins reculés de la planète. Les sociétés humaines réagissent fort peu aux catastrophes qu’elles engendrent au loin dans la haute mer, un espace qui n’appartient à aucune d’elles. Qu’importe, les poissons meurent en silence. Mais leur absence pèse déjà sur les 800 millions de personnes dont la sécurité alimentaire et le revenu dépendent de cette manne. Les produits de la mer apportent un cinquième des protéines animales à plus de 3 milliards de personnes. » Martine Valo