• Immunité de Marine Le Pen. Le Parlement européen a approuvé la levée de l’immunité parlementaire d’eurodéputée de Marine Le Pen demandée par le parquet de Nanterre dans le cadre d’une information judiciaire pour « diffusion d’images violentes ». En décembre 2015, la candidate du Front national à la présidentielle avait posté sur Twitter trois photos de crimes commis par le groupe État islamique, dont une du cadavre du journaliste américain James Foley, pour dénoncer un « parallèle ignoble » fait selon elle sur BFMTV par le journaliste Jean-Jacques Bourdin entre son parti et Daech.

  • Fenech appelle à parrainer Juppé. Alors que François Fillon a déjà recueilli les 500 parrainages nécessaires pour se présenter à l’élection présidentielle, selon un premier décompte publié hier soir par le Conseil constitutionnel, le député LR du Rhône Georges Fenech a lancé ce matin un appel aux élus à parrainer Alain Juppé, le qualifiant de « seul homme d’État et d’expérience en capacité d’éviter les dangers du populisme et de l’aventure ». Plusieurs proches du maire de Bordeaux ont quitté aujourd’hui la campagne du candidat de la droite, dont Benoist Apparu, qui a été successivement porte-parole des deux hommes.

  • Heetch condamné. Le tribunal correctionnel de Paris a condamné l’entreprise de transport entre particuliers Heetch et ses deux dirigeants à verser 441 000 euros en réparation du préjudice moral causé aux chauffeurs de taxi. L’un des fondateurs de la start-up, Teddy Pellerin, a affirmé que l’application qui met en relation des automobilistes et des passagers entre 20h et 6h du matin serait « suspendue », mais que ce n’était « pas la fin de Heetch ».

  • Reprise de Palmyre. Les autorités russes ont annoncé que l’armée syrienne, soutenue par l’aviation russe, avait repris la ville de Palmyre au groupe État islamique. Les djihadistes s’étaient emparés de la cité antique en mai 2015, puis en avaient été chassés par les troupes du régime de Damas en mai 2016 avant de la reconquérir en décembre.

  • LafargeHolcim et la Syrie. Le géant suisse des matériaux de construction LafargeHolcim a reconnu avoir « indirectement » financé entre 2013 et 2014 des groupes armés en Syrie pour maintenir le fonctionnement d’une cimenterie qu’il possédait dans le pays. L’entreprise n’a pas précisé l’identité des factions concernées, alors que Le Monde, qui avait révélé l’affaire en juin, avait cité le groupe État islamique.

  • Brexit. Les membres de la chambre haute du Parlement britannique ont adopté hier soir un amendement au projet de loi déclenchant le processus de retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. Alors que les députés avaient voté le texte en l’état le 8 février, les Lords y ont ajouté une obligation pour le gouvernement de publier des propositions pour garantir les droits des citoyens européens vivant au Royaume-Uni dans les trois mois suivant le début des négociations.