2 mars 2017

C'est leur avis

Voter Fillon contre les juges et les médias

Le correspondant du quotidien suisse Le Temps à Paris Richard Werly estime que François Fillon, qui s’est déclaré hier victime d’un « assassinat politique », a bouleversé sa stratégie de campagne et qu’il n’appelle désormais plus les électeurs à adhérer à ses idées, mais à le soutenir contre les juges et les médias.

« Quel que soit le contenu de son dossier, et les erreurs possibles des enquêteurs et des juges dans cette affaire déclenchée après sa victoire à la primaire, la déclaration de ce mercredi imprimera sa marque sur une éventuelle future présidence Fillon. C’est contre la justice que l’intéressé veut être élu, même s’il se rend à la convocation des juges, à l’inverse de Marine Le Pen qui refuse de le faire dans l’affaire des faux assistants parlementaires européens. C’est contre les médias que le député de Paris veut mobiliser son camp. Sa campagne n’est plus au service de son projet libéral de rupture d’inspiration économique. C’est une campagne mise au service d’un homme victime, selon ses propres termes, d’un “assassinat politique”. » Richard Werly