3 mars 2017

Ça alors

Lire avant de commenter

Le site de la radio-télévision publique norvégienne expérimente depuis deux semaines un nouveau procédé pour limiter les dérapages dans les commentaires. Partant du constat que les lecteurs commentent souvent sans avoir lu l’article correspondant, le site leur demande de répondre à trois questions à choix multiple permettant de vérifier qu’ils ne se sont pas arrêtés au titre. Ainsi, espèrent les journalistes, chacun se trouve au même niveau d’information et sait au moins ce que l’article contient. Ce nouveau dispositif est testé sur un nombre réduit de sujets avant d’être étendu si les résultats sont concluants. Autre initiative récente, Google a présenté la semaine dernière un outil appelé Perspective qui s’appuie sur un programme d’intelligence artificielle visant à repérer les commentaires « toxiques ».