• Fillon mis en examen. François Fillon a été mis en examen notamment pour détournement de fonds publics et manquements aux obligations de déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Son audition par les juges d’instruction qui le soupçonnent d’avoir fait bénéficier sa famille d’emplois fictifs devait avoir lieu demain, mais elle « a été avancée pour qu’elle se déroule dans des conditions de sérénité », a expliqué son avocat.

  • Redressement fiscal pour Le Pen. La candidate du Front national Marine Le Pen fait l’objet de deux procédures de redressement fiscal liées à une sous-évaluation du patrimoine familial, selon Le Monde. Elles « pourraient l’une et l’autre aboutir à une réévaluation significative de la valeur de ses biens, de l’ordre de 60 %, et avoir pour effet de l’assujettir à l’impôt sur la fortune », rapporte le journal.

  • Le patrimoine de Macron questionné. L’association de lutte contre la corruption Anticor a saisi la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique pour lui demander de « vérifier le caractère exhaustif, exact et sincère » de la déclaration de patrimoine effectuée par Emmanuel Macron en octobre 2014, quelques mois après être devenu ministre de l’Économie. L’ONG estime qu’il existe un « manque de cohérence entre les revenus et le patrimoine déclarés » par le candidat à la présidentielle.

  • Parrainages. Jean-Luc Mélenchon a dépassé le seuil des 500 parrainages nécessaires pour se présenter à l’élection présidentielle, selon les derniers chiffres publiés cet après-midi par le Conseil constitutionnel. À trois jours de la date limite de réception des parrainages, les candidats les plus proches de l’objectif sont Jacques Cheminade (469), Jean Lassalle (453) et Philippe Poutou (357).

  • Vote de la loi sur le Brexit. La Première ministre britannique Theresa May a annoncé que la reine Elizabeth promulguerait « dans les prochains jours » la loi autorisant le Royaume-Uni à lancer les négociations sur sa sortie de l’Union européenne. Le Parlement a définitivement adopté le texte hier soir.

  • Réforme de l’Obamacare. Le Bureau du budget du Congrès américain a publié hier soir un rapport dans lequel il précise que le projet de réforme du système de santé soutenu par le président Donald Trump, pour remplacer la loi dite « Obamacare » instaurée par son prédécesseur, augmenterait de 24 millions le nombre d’Américains privés de couverture santé d’ici 2026. Le texte actuellement en discussion au Congrès entend réduire les aides fédérales au système de santé et supprimer l’obligation de souscrire à une assurance maladie.