17 mars 2017

C'est leur avis

Un statut pour protéger les lanceurs d’alerte face à la justice

La justice luxembourgeoise a réduit mercredi en appel la peine des deux lanceurs d’alerte Antoine Deltour et Raphaël Halet qui avaient révélé en 2014 le scandale « LuxLeaks ». Pour l’avocat Thierry Vallat, même allégée, leur condamnation rappelle la nécessité de mieux protéger les lanceurs d’alerte.

« L’arrêt a bien déçu les prévenus et leurs supporters venus en nombre, qui les souhaitaient entièrement blanchis. […] Antoine Deltour se voit reconnaître la qualité de lanceur d’alerte pour avoir transmis les documents aux médias : lanceur d’alerte, du moins partiellement, puisqu’il a aussi été condamné pour le vol de ces mêmes documents. […] Cette décision démontre encore une fois un certain malaise de la justice face à la situation des lanceurs d’alerte et il est donc plus que temps que les instances européennes puissent enfin instaurer un véritable statut protecteur. » Thierry Vallat