20 mars 2017

C’est leur avis

Le masque du travail

La vidéo de l’interview par la BBC le 10 mars d’un expert de la Corée du Sud interrompu par ses enfants est devenue virale. Pour la chroniqueuse du Financial Times Lucy Kellaway, elle révèle le décalage [€] entre ce que nous sommes et l’image que nous voulons donner dans le monde professionnel.

« Le fossé entre les deux mondes s’est montré sur son visage. D’abord, il portait le masque requis par son travail. Il était l’expert, sérieux et assuré. Puis le masque a glissé pour révéler une personne différente, un père exaspéré donnant à sa fille un sourire indulgent. […] Nous portons pour la plupart des masques au bureau. Le travail exige un code de conduite. Cela implique d’être dans le contrôle, alors que deux bambins déchaînés supposent l’inverse. Être au travail signifie qu’il faut prétendre être “passionné” par des choses que nous devons croire importantes, tandis que la présence d’enfants en bas âge rend cette prétention difficile – les choses sérieuses devenant tout à coup risibles. » Lucy Kellaway