23 mars 2017

Ça alors

De grands annonceurs quittent YouTube à cause des propos extrémistes

Les opérateurs téléphoniques américains AT&T; et Verizon ont annoncé hier qu’ils cessaient de faire de la publicité sur YouTube et via les autres services de Google. Les deux entreprises rejoignent un mouvement de mécontentement débuté vendredi au Royaume-Uni. Une enquête du quotidien The Times a montré que des messages publicitaires d’institutions publiques et de grandes marques se retrouvaient adossés sur YouTube à des vidéos à caractère raciste, sexiste ou homophobe. Le gouvernement britannique et des entreprises comme le Guardian et Marks & Spencer ont annoncé qu’ils suspendaient leurs campagnes sur la plateforme en attendant que Google trouve une solution. La multinationale californienne a promis d’améliorer un système de distribution des publicités qu’elle a automatisé pour faire face aux 400 heures de vidéos mises en ligne sur sa plateforme chaque minute.