28 mars 2017

Ça alors

Poursuites contre des dirigeants syriens en Espagne

Un juge espagnol a jugé recevable hier la plainte déposée début février contre plusieurs hauts responsables du régime de Damas par une Syrienne ayant acquis la nationalité espagnole. Amal Hag-Hamdo Anfalis accuse neuf dignitaires syriens, dont un ancien ministre des Affaires étrangères et le chef des renseignements des forces aériennes, d’avoir torturé et tué son frère, un camionneur d’une quarantaine d’années, en 2013. Le dossier se base sur les photos prises par un ancien membre de la police militaire syrienne, surnommé « César ». La justice espagnole est la première à poursuivre des responsables du régime de Damas. En cas de condamnation des accusés, qui vivent toujours en Syrie, elle pourra demander à ce qu’ils soient interpellés s’ils voyagent à l’étranger et que leurs biens soient saisis.