29 mars 2017

Ça alors

La vente de l’historique de navigation autorisée aux États-Unis

Le Congrès américain a voté hier une résolution permettant aux fournisseurs d’accès à Internet américains de vendre l’historique de navigation de leurs clients à des annonceurs publicitaires. Cette décision renverse une mesure prise en octobre par la Commission fédérale des communications, l’agence gouvernementale de régulation des télécoms, qui exigeait que les opérateurs demandent la permission à leurs utilisateurs avant de collecter et revendre leurs informations. Le gouvernement Trump estimait cette obligation injuste puisque les sites comme Facebook ou Google n’y sont pas soumis. Opposé à la résolution votée hier, le sénateur démocrate Ed Markey avait dénoncé l’autorisation qu’elle donne aux fournisseurs d’accès de « vendre des informations sensibles sur la santé, les finances et même les enfants des Américains ».