• Manifestations de retraités. Plusieurs centaines de retraités ont manifesté à Paris, Lille, Toulouse, Marseille et Dijon pour réclamer une revalorisation de leurs pensions. Les neuf organisations syndicales à l’origine de la mobilisation ont rappelé lors d’une conférence de presse à Paris que les retraites, indexées sur l’inflation, n’avaient pas été revalorisées depuis cinq ans.

  • Réseau ferré. L’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières a rendu un avis dans lequel elle juge « irréalistes » plusieurs aspects du contrat de performance pour les 10 prochaines années que le gouvernement a prévu de signer avec SNCF Réseau, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire française. Le régulateur estime en particulier que les prévisions de recettes du gestionnaire du réseau sont trop optimistes et qu’il ne parviendra pas à stabiliser sa dette.

  • Malades de l’amiante. Les agents de la fonction publique dont la maladie professionnelle a été reconnue comme ayant été provoquée par une exposition à l’amiante pourront cesser de travailler dès 50 ans, selon un décret paru aujourd’hui au Journal officiel. Seuls les salariés du privé malades de l’amiante pouvaient jusqu’ici bénéficier d’une cessation anticipée d’activité et percevoir une allocation jusqu’à l’âge de la retraite.

  • La Russie accusée d’ingérence. Le sénateur républicain Richard Burr, président de la commission du Renseignement du Sénat américain, qui enquête sur l’ingérence de la Russie dans l’élection présidentielle américaine, a déclaré hier soir que le Kremlin était « activement impliqué » dans la campagne électorale en France. « Nous estimons qu’il est de notre responsabilité de communiquer au reste du monde ce qu’il se passe, parce que nous faisons face désormais à la diffamation de candidats », a-t-il ajouté.