• Fillon veut des poursuites. « Ça fait deux mois et demi qu’on m’empêche de faire ma campagne et j’ai toutes les indications qui me permettront le moment venu de poursuivre ceux qui ont fait ça », a déclaré ce matin sur France Inter François Fillon. « J’ai les dates, les jours, les personnes qui ont communiqué les documents », a ajouté le candidat de la droite, qui a de nouveau désigné François Hollande comme le responsable de l’enquête judiciaire ouverte contre sa femme et lui notamment pour détournement de fonds publics.

  • Un soldat français tué au Mali. Le ministère de la Défense a annoncé le décès du caporal-chef Julien Barbé dans l’attaque au moyen d’un engin explosif de son véhicule blindé au Mali. Il est le 19e soldat français tué depuis le début de l’intervention militaire contre les djihadistes dans ce pays d’Afrique de l’Ouest en janvier 2013.

  • Fermeture d’une mosquée à Sète. Le préfet de l’Hérault a pris hier soir un arrêté entraînant la fermeture d’une mosquée de Sète. Le ministère de l’Intérieur précise que cette mesure, permise par l’état d’urgence, a été prise parce que « le responsable de cette mosquée prônait une idéologie radicale appelant à la discrimination, à la haine ainsi qu’à l’animosité à l’égard des autres » et que ce lieu de culte servait de « lieu de rencontre régulier pour des fidèles connus pour leur radicalisation ».

  • Trump, la Syrie et la Russie. « Mon attitude vis-à-vis de la Syrie et d’Assad a beaucoup changé », a déclaré hier soir Donald Trump en réaction à la frappe aérienne qui a tué au moins 72 civils mardi dans la province d’Idleb. Le président américain voit la Russie « comme un problème », a de son côté affirmé l’ambassadrice des États-Unis à l’ONU Nikki Haley qui a reproché aux autorités russes de « couvrir » le président syrien Bachar el-Assad.