10 avril 2017

Ça alors

Une prime pour dénoncer les espions à Pékin

La municipalité de Pékin a annoncé ce matin la mise en place d’un système de récompense pour les citoyens dénonçant des espions étrangers. La prime peut aller jusqu’à 500 000 yuans (plus de 68 000 euros). Selon la mairie, la capitale chinoise est devenue « la destination favorite des espions étrangers et d’autres forces hostiles » accusés de diviser le pays et de se livrer au vol d’informations. Le dispositif prévoit des amendes pour les dénonciations calomnieuses, mais pas pour les erreurs de jugement. En avril 2016, la municipalité avait placardé dans les rues des affiches qui, sous forme de bande dessinée, mettaient en garde les fonctionnaires chinoises contre des étrangers avenants qui tenteraient de les séduire et ne chercheraient en fait qu’à obtenir des renseignements. Les autorités chinoises ont mis en place en 2015 un numéro de téléphone national pour signaler des espions.