11 avril 2017

Ça alors

Un catamaran autonome en énergie contre la pollution au plastique

Un catamaran fonctionnant grâce au vent et à l’énergie solaire a débuté dimanche depuis Lorient un tour du monde de cinq ans pour lutter contre la pollution des mers par le plastique. Baptisé Race for Water, du nom de la fondation à l’origine de l’expédition, il fera notamment escale dans les Bermudes, à Tokyo ou à Dubaï. L’équipage y présentera des solutions pour préserver les océans, comme une machine produisant de l’énergie en transformant les déchets plastiques en gaz. Les membres mèneront des ateliers de sensibilisation à la pollution. En 2015, la fondation Race for Water avait organisé une première expédition qui avait permis de constater que la pollution liée au plastique touche toute la planète et de découvrir que parmi les côtes étudiées, celles d’Hawaï étaient les plus affectées.