14 avril 2017

Ça alors

Des bactéries fluorescentes pour détecter des mines

Des chercheurs de l’université de Jérusalem ont publié mardi dans la revue Nature Biotechnology une étude selon laquelle il est possible d’utiliser des bactéries pour détecter des mines enfouies dans le sol. Les scientifiques ont modifié des bactéries pour leur donner la propriété de devenir fluorescentes au contact des vapeurs chimiques rejetées par les engins explosifs. Un laser permet ensuite d’observer la réaction des bactéries et de découvrir ainsi la présence de mines. Les chercheurs reconnaissent que des travaux supplémentaires sont nécessaires pour améliorer la sensibilité des bactéries et rendre le laser plus compact afin de l’embarquer sur des drones. Selon le Landmine Monitor, un rapport annuel établi par des ONG présentes dans plus de 70 pays, les mines ont fait 6 461 victimes, dont 1 672 morts en 2015.