18 avril 2017

C’est leur avis

La Corée du Nord n’abandonnera pas le nucléaire

Donald Trump a affirmé la semaine dernière le souhait des États-Unis de régler le « problème nord-coréen ». Guy Sorman, essayiste et ancien conseiller auprès du président sud-coréen Lee Myung-bak (2008-2013), estime dans Le Monde que ces pressions ne peuvent faire fléchir les dirigeants de la Corée du Nord [€], qui voient dans l’arme nucléaire la seule façon de se maintenir au pouvoir.

« Dans un rapport du faible au fort (Israël contre le monde arabe, le Pakistan contre l’Inde), la possession de l’arme nucléaire protège le faible, quelle que soit la sympathie ou l’antipathie que l’on peut éprouver pour les uns et les autres. […] Il me paraît donc que l’unique raison pour les dirigeants nord-coréens – une nation pauvre – d’investir autant dans l’armement nucléaire est de perpétuer indéfiniment leur dictature. Rien d’autre. […] On ne voit donc pas quelles pressions et menaces américaines pourraient conduire les dirigeants de Pyongyang à y renoncer : ce serait, pour eux, un suicide. » Guy Sorman