18 avril 2017

Ça peut servir

Faire valoir ses droits en cas de surréservation

Un passager violemment expulsé d’un avion de la compagnie aérienne américaine United, un enfant de 10 ans empêché d’embarquer à bord d’un appareil d’Air Canada, un couple refoulé d’un vol du britannique EasyJet… Ces derniers jours, plusieurs incidents ont mis en lumière les conséquences des surréservations pratiquées par certains transporteurs aériens. Si vous ne pouvez pas embarquer parce que votre compagnie aérienne a vendu plus de billets qu’il n’y a de sièges dans l’avion, la réglementation européenne vous donne droit à une indemnisation de 250 euros à 600 euros. L’association de consommateurs UFC-Que Choisir propose de vous accompagner dans les démarches (moyennant un prélèvement de 25 % sur le montant de l’indemnisation qui vous sera versée). Le site Algofly recense plusieurs entreprises offrant un service similaire.