19 avril 2017

C'est leur avis

Une campagne d’idées novatrices

« Héritier du libéralisme classique », le philosophe Gaspard Koenig explique dans Les Échos qu’il voit des idées novatrices chez tous les principaux candidats à la présidentielle, y compris ceux de gauche et du Front national.

« De Mélenchon, je prends la réforme des institutions vers une démocratie parlementaire et participative, ainsi que la constitutionnalisation du droit fondamental à disposer de soi […]. De Hamon, je prends la légalisation du cannabis, une évidence morale et une nécessité pratique, ainsi que la réforme des minima sociaux, qui ne constitue en rien un “revenu universel”, mais représente une réelle avancée en termes de simplicité et d’automaticité. […] De Le Pen, je prends la refonte du régime des indépendants et l’inscription de la protection des données personnelles parmi les libertés fondamentales. […] Reconnaissons que, sous le bruit et la fureur de la campagne, jamais autant d’idées novatrices n’ont été avancées. » Gaspard Koenig