20 avril 2017

Ça peut servir

Éviter d’exposer ses proches sans leur consentement sur Facebook

À quoi expose-t-on ses amis ou ses enfants lorsqu’on poste une photo d’eux sur Facebook ? Le Monde rappelle qu’en France, l’article 9 du Code civil déclare que « chacun a droit au respect de sa vie privée ». Une loi prévoit donc que toute personne ayant diffusé ou publié des images d’un tiers se trouvant dans un lieu privé sans son consentement encourt un an de prison et une amende de 45 000 euros. Mais « le risque le plus insidieux et le plus réel », selon le journal, est que ces contenus deviennent la propriété de Facebook, selon les conditions d’utilisation du réseau social. L’entreprise américaine y explique que tous les contenus postés peuvent être utilisés à des fins publicitaires, sans qu’aucune demande ne soit envoyée à vos proches ou à vous.