• Les bons comptes de la Grèce. Elstat, l’agence de statistiques de la Grèce, a annoncé que le pays avait dégagé en 2016 un excédent budgétaire primaire (hors remboursement de sa dette) de 3,9 % du PIB. L’accord signé avec les créanciers de la Grèce en juillet 2015 en contrepartie d’un prêt de 86 milliards d’euros prévoyait que le pays atteigne un excédent de 0,5 % du PIB en 2016 et de 3,5 % en 2018.

  • Six candidats pour la présidentielle iranienne. Le Conseil des gardiens de la révolution a validé six candidatures pour l’élection présidentielle qui se tiendra en Iran le 19 mai. Hassan Rohani pourra briguer un second mandat, face à deux autres réformateurs et trois conservateurs, parmi lesquels ne figure pas l’ancien président Mahmoud Ahmadinejad (2005-2013) dont la candidature a été rejetée.

  • Attentat contre le bus du Borussia Dortmund. Le parquet fédéral allemand a annoncé ce matin dans un communiqué l’arrestation d’un ressortissant germano-russe de 28 ans soupçonné d’être l’auteur de l’attentat commis le 11 avril contre le bus des footballeurs du Borussia Dortmund. Selon les enquêteurs, il avait l’intention de spéculer sur la chute du cours de bourse du club.

  • Arrêter Assange est une « priorité ». Le secrétaire américain à la Justice Jeff Sessions a déclaré hier soir que l’arrestation du fondateur du site WikiLeaks Julian Assange était une « priorité » de l’exécutif américain. Craignant une extradition vers les États-Unis, l’activiste australien est réfugié depuis juin 2012 à l’ambassade d’Équateur à Londres.