• Manifestation de lycéens. Les élèves d’une vingtaine de lycées ont participé ce matin à Rennes et à Paris à un mouvement de protestation contre le résultat du premier tour de l’élection présidentielle, parfois en bloquant l’accès à leur établissement. Dans chacune des deux villes, une manifestation (non déclarée en préfecture) a ensuite rassemblé plusieurs centaines de personnes scandant des slogans hostiles à Marine Le Pen, mais aussi à Emmanuel Macron.

  • Campagne présidentielle. Marine Le Pen a passé la matinée sur un chalutier parti du Grau-du-Roi, dans le Gard et a critiqué à cette occasion les « règlements européens hors-sol » qui « empêchent nos pêcheurs de travailler ». Emmanuel Macron s’est rendu à Sarcelles (Val-d’Oise) et a déclaré : « C’est une ville pleine de défis, de fractures, c’est une ville qui arrive à tenir tout cela, c’est une formidable leçon de ce que dit la France. »

  • Opération antiterroriste à La Réunion. Un homme de 22 ans « soupçonné de radicalisation » a légèrement blessé par balles deux policiers venus l’interpeller ce matin à Saint-Benoît, sur l’île de La Réunion, a annoncé la préfecture. Le suspect, qui a été grièvement blessé dans l’échange de tirs, a été hospitalisé.

  • Crise au Venezuela. La ministre des Affaires étrangères du Venezuela Delcy Rodriguez a annoncé hier soir que son gouvernement lançait la procédure de sortie de l’Organisation des États américains (OEA), qui rassemble 35 États dans le but de défendre les droits de l’homme et la sécurité. Le Venezuela reproche à l’organisation de s’ingérer dans la crise politique qui donne lieu depuis un mois à des manifestations au cours desquelles 28 personnes sont mortes.