• Choix des militants de La France insoumise. Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, La France insoumise, a dévoilé les résultats de la consultation lancée la semaine dernière auprès de ses militants sur la conduite à adopter en vue du second tour de l’élection présidentielle. Sur les plus de 240 000 personnes qui se sont exprimées, 36,12 % plébiscitent un vote blanc ou nul, 34,83 % veulent voter Emmanuel Macron et 29,05 % préfèrent s’abstenir.

  • Plainte de Fillon contre Le Canard enchaîné. Le Canard enchaîné a annoncé que deux de ses journalistes, dont un de ses rédacteurs en chef, seraient entendus par la police judiciaire le 11 mai à la suite d’une plainte déposée par François Fillon en vertu d’un article du Code électoral réprimant la propagation de « fausses nouvelles » ou de « bruits calomnieux » ayant pour effet de détourner les suffrages. L’hebdomadaire avait lancé à partir du 25 janvier une série de révélations qui ont débouché sur l’ouverture d’une enquête de la justice sur de possibles emplois fictifs dans l’entourage du candidat de la droite à la présidentielle.

  • Manifestations du 1er-Mai. Les différents rassemblements organisés hier en France pour la fête du Travail ont réuni entre 142 000 manifestants selon la police et 280 000 personnes selon la CGT. Le ministère de l’Intérieur a annoncé que six policiers avaient été blessés, dont un CRS grièvement brûlé au visage après des jets de cocktails Molotov, et que cinq personnes avaient été interpellées.

  • Le Pen et la sortie de l’euro. Marine Le Pen a affirmé dans un entretien au journal Le Parisien publié dimanche que « l’euro est mort » et que la France aura « une monnaie nationale » si elle est élue présidente de la République. Dans l’accord de gouvernement qu’ils ont présenté samedi, la candidate du Front national et le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan expliquent pourtant que « la transition de la monnaie unique à la monnaie commune européenne n’est pas un préalable à toute politique économique ».

  • Accord entre la Grèce et ses créanciers. Le ministre des Finances grec Euclide Tsakalotos a déclaré que son pays avait conclu un « accord technique préliminaire » avec ses créanciers (Union européenne et Fonds monétaire international). Les négociations, préalables à un allègement de la dette grecque, portaient sur la réforme du marché du travail, la baisse des retraites, des hausses d’impôts et une plus grande ouverture à la concurrence du marché de l’énergie.

  • La Chine contre le bouclier antimissiles américain. Le ministère chinois des Affaires étrangères a demandé la suspension « immédiate » du bouclier antimissiles Thaad déployé par les États-Unis en Corée du Sud. Hier, le colonel Rob Manning, porte-parole des forces américaines en Corée du Sud, a annoncé que le système était « opérationnel » et avait « la capacité d’intercepter les missiles nord-coréens ».