2 mai 2017

C’est leur avis

Obama cède à l’appel de l’argent

Le porte-parole de Barack Obama a confirmé mercredi que l’ancien président américain avait accepté de recevoir 400 000 dollars pour donner un discours lors d’un événement organisé par une banque d’investissement américaine en septembre prochain. L’éditorialiste du Washington Post Ruth Marcus lui reproche de céder à l’appel de l’argent, comme avant lui les présidents Reagan, Bush et Clinton.

« Que Barack Obama fasse comme nombre de ses prédécesseurs ne signifie pas que son choix soit sage. Il est en effet regrettable. Son entrée dans le circuit des conférences arrive à un moment de dégoût populiste envers l’avidité de Wall Street et le marécage de Washington. […] Il vient après une campagne au cours de laquelle les discours rémunérés de Hillary Clinton auprès de Goldman Sachs sont devenus un symbole de la connivence des élites. Alors imaginez quel puissant message Obama aurait envoyé, quel précédent il aurait créé, s’il avait choisi de renoncer à cette route vers la richesse. » Ruth Marcus