8 mai 2017

Ça alors

Une fuite de documents juste avant la fin de la campagne

Le mouvement En marche d’Emmanuel Macron a publié vendredi soir un communiqué affirmant qu’il avait été victime d’un piratage informatique « plusieurs semaines » auparavant et que les documents ainsi captés avaient commencé à circuler sur Internet. 15 gigaoctets d’e-mails, de contrats et d’autres notes internes ont été mis en ligne sur Pastebin, une plateforme de partage de fichiers informatiques, à quelques heures de la clôture de la campagne. L’organisation WikiLeaks, spécialisée dans la divulgation de documents confidentiels, a contribué à faire connaître la fuite, tout en notant que le moment choisi pour cette révélation était « curieux ». À partir de minuit vendredi, les candidats ne pouvaient plus réagir publiquement. En marche a en outre précisé que de fausses informations étaient propagées aux côtés de documents authentiques. Pour l’instant, aucune information compromettante ni même significative n’a émergé.