• Valls veut être candidat pour La République en marche. « Je serai candidat de la majorité présidentielle », a déclaré ce matin sur RTL l’ancien Premier ministre Manuel Valls à propos des élections législatives, ajoutant qu’il souhaitait s’inscrire dans le mouvement La République en marche d’Emmanuel Macron. « Nous n’analysons les candidatures que si elles sont déposées sur notre site et si elles répondent à un certain nombre de critères », a répondu Jean-Paul Delevoye, président de la commission d’investiture du mouvement.

  • Estrosi quitte la présidence de la région Paca. Christian Estrosi a annoncé hier soir qu’il démissionnait de la présidence de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (à laquelle il sera remplacé par Renaud Muselier) pour redevenir maire de Nice. « Ma seule ambition c’est de servir ma ville et ma région, pas d’entrer au gouvernement », a expliqué l’ancien ministre de l’Industrie (2009-2010) qui a justifié sa décision en évoquant la « meurtrissure du 14-Juillet » (l’attentat qui a fait 86 morts sur la Promenade des Anglais l’été dernier).

  • Évacuation d’un campement de migrants. Plusieurs centaines de policiers, de personnels de la ville de Paris et de membres d’ONG ont évacué ce matin les 1 600 occupants d’un campement de migrants porte de la Chapelle, dans le nord de la capitale. Les personnes délogées, pour la plupart d’origine afghane, soudanaise ou érythréenne, ont été dirigées vers des centres d’hébergement où sera mené « un examen de leur situation administrative », a expliqué la ministre du Logement Emmanuelle Cosse.

  • Prévisions de croissance à la hausse. La Banque de France prévoit une amélioration de la croissance grâce à une hausse de 0,5 % du PIB au deuxième trimestre, après les 0,3 % atteints entre janvier et mars. L’institution déclare que la production industrielle s’est accélérée au mois d’avril dans « tous les secteurs », « à l’exception de l’industrie automobile ».