11 mai 2017

Tout s’explique

La République en marche présente 428 de ses candidats

Quel est le profil des candidats aux législatives présentés par La République en marche ?

Richard Ferrand, secrétaire général de La République en marche, a présenté cet après-midi les 428 premières candidatures pour les législatives du mouvement fondé par Emmanuel Macron, sélectionnées parmi plus de 19 000 dossiers et après 1 700 entretiens. 52 % de ces candidats sont issus de la société civile, c’est-à-dire qu’ils n’ont jamais exercé de mandat électif. 214 sont des femmes, 214 sont des hommes. 93 % d’entre eux ont une activité professionnelle. L’âge moyen est de 46 ans. 24 sont des députés socialistes sortants. Aucun député Les Républicains n’a pour l’instant accepté de se présenter au nom du mouvement. Le reste de la liste sera présenté mercredi, afin de « laisser un espace pour ceux qui souhaitent se manifester », a déclaré Richard Ferrand. Le mouvement a décidé de ne pas investir Manuel Valls, mais de ne pas présenter de candidat dans sa circonscription de l’Essonne.

Qu’est-ce qu’une investiture ?

Pour remporter des sièges à l’Assemblée nationale, chaque parti peut investir un candidat dans plusieurs ou dans l’ensemble des 577 circonscriptions françaises. Celui-ci est chargé de représenter localement la formation auprès des électeurs. Il ne peut être investi que par un seul parti, mais a le droit de se présenter sous l’étiquette d’un parti différent de celui auquel il appartient. La République en marche accepte de présenter des membres d’un autre parti. Le MoDem autorise les siens à se présenter sous la bannière de La République en marche en vertu d’un accord passé en février entre Emmanuel Macron et François Bayrou. Les autres partis refusent cette modalité et entendent exclure leurs membres qui agiraient ainsi. Tous les candidats ne sont pas investis, certains préférant se présenter sans étiquette. Pour les partis, l’investiture permet d’obtenir des financements publics en fonction du nombre de sièges remportés.

Quel est le calendrier prévu d’ici la prochaine législature ?

Le dépôt des candidatures pour les élections législatives est fixé jusqu’au vendredi 19 mai à 18 h. La campagne officielle débutera le 22 mai. Pendant cette période, des emplacements spéciaux sont réservés dans chaque circonscription pour les affiches des candidats qui s’y présentent. À la radio et à la télévision, le principe d’équité est appliqué afin d’allouer aux candidats, ou aux partis politiques qu’ils représentent et à leurs soutiens, des temps de parole ou d’antenne qui tiennent compte de leur représentativité (appartenance à un groupe parlementaire ou non, nombre de candidats) et de leur implication effective dans la campagne. Les premiers et seconds tours se dérouleront les 11 et 18 juin et l’ouverture de la XVe législature aura lieu le 27 juin.