11 mai 2017

Ça alors

Un navire autonome pour transporter des produits chimiques

Le groupe norvégien Yara, spécialisé dans la production d’engrais chimiques, a annoncé son intention de mettre au point, avec l’aide d’une entreprise de construction navale, un porte-conteneurs autonome pour le transport de ses marchandises. L’industriel prévoit de lancer son navire avec un capitaine en 2019, puis d’automatiser ses déplacements dès 2020. Alimenté entièrement à l’électricité, le cargo doit permettre d’éviter 40 000 trajets en camions roulant au diesel, selon les calculs de l’entreprise. Plusieurs groupes de construction navale s’intéressent à l’automatisation. Oskar Levander, vice-président en charge de l’innovation au sein de la division maritime du britannique Rolls-Royce a expliqué lors d’une conférence en avril 2016 que cette technologie pourrait réduire de 22 % le coût du transport maritime.