12 mai 2017

Ça alors

La Thaïlande somme Facebook de censurer la lèse-majesté

Les autorités thaïlandaises ont adressé hier un ultimatum à Facebook, lui demandant de retirer 131 publications soupçonnées de contrevenir à la loi et le menaçant de poursuites s’il ne s’est pas exécuté mardi. Facebook a déjà accepté d’en supprimer un certain nombre, la liste initiale contenant 309 publications. La loi thaïlandaise punit de 3 à 15 ans de prison la diffamation, l’insulte et la menace envers la famille royale. Depuis qu’il a pris le pouvoir en 2014, le gouvernement militaire a arrêté une centaine de personnes et fait bloquer environ 7 000 pages internet pour lèse-majesté. Certaines personnes ont été arrêtées pour avoir partagé ou approuvé sur Facebook (en cliquant sur le bouton « j’aime ») une publication ou une photo considérée comme hostile à la monarchie.