12 mai 2017

Ça alors

Libérer des prisonnières pour la fête des Mères

Un collectif d’associations américaines a lancé en avril une collecte de fonds, intitulée Mama’s Bail Out, pour payer la caution d’un maximum de femmes incarcérées dans l’attente de leur procès et leur permettre ainsi d’être libres pour la fête des Mères (le deuxième dimanche de mai aux États-Unis). Le système judiciaire américain permet aux accusés, pour des délits mineurs, de verser une somme d’argent déterminée par un juge pour pouvoir être libérés en attendant leur procès. Selon l’ONG Prison Policy Initiative, qui analyse le système carcéral américain, un tiers des personnes arrêtées ne peuvent pas payer et doivent attendre leur jugement derrière les barreaux. Les militants à l’origine de l’opération Mama’s Bail Out expliquent que l’incarcération temporaire de ces personnes qui n’ont pas été condamnées a des conséquences dramatiques sur leur famille et leur vie professionnelle.