15 mai 2017

Ça alors

Dépistages de drogues pour les chômeurs américains

Le département du Travail américain a supprimé mercredi une directive mise en place par Barack Obama en 2012, interdisant aux États de soumettre à des dépistages de drogues les personnes souhaitant bénéficier de l’assurance chômage. Les parlementaires avaient voté en faveur de cette abrogation en mars, afin de laisser le champ libre aux exécutifs des États, dans le but de réaliser des économies. 15 États américains ont déjà instauré une telle législation pour dépister les bénéficiaires d’une allocation destinée aux familles dans le besoin. Le coût du test s’est élevé à 1,3 million de dollars en 2016. Sur 250 000 personnes testées, seules 369 ont été signalées positives. Le gouvernement australien a également lancé jeudi une expérience de dépistage sur 5 000 chômeurs afin de les dissuader de dépenser leur allocation en stupéfiants, qui pourra être élargie si les résultats s’avèrent concluants.