16 mai 2017

C’est leur avis

La friction est indispensable à la démocratie

Dans La Tribune, l’expert en communication et lobbying Jean-Christophe Gallien estime qu’en cherchant à fracturer la droite avec la nomination du député LR Édouard Philippe comme Premier ministre après avoir amoindri la gauche, Emmanuel Macron risque d’affaiblir le débat politique et la démocratie.

« Via le choix du lieutenant juppéiste, ça n’est pas un signal qu’envoie Emmanuel Macron à la droite, ses élus et ses électeurs ! Il leur pose une question binaire, bien dans l’époque du 2.0 : alors, vous venez, vous aussi ? On gagne ensemble, ou on perd tous ? […] Ce sera le choix des “Républicains”, mais une telle fusion n’est pas non plus souhaitable pour notre pays. La démocratie, c’est la chance de la friction interpellative, du débat, voire de l’affrontement dans l’espace électoral et plus largement politique, pas son effacement, encore moins sa négation, même dans un précipité anesthésiant fut-il pragmatique ou raisonnable. ” Jean-Christophe Gallien