16 mai 2017

Ça alors

La mairie d’Amsterdam inaugure une maison close

Une maison close autogérée a ouvert hier dans le « quartier rouge » de la ville d’Amsterdam, inaugurée par le maire. L’initiative est née au sein du conseil municipal de la capitale néerlandaise, qui réfléchit depuis 2013 à une manière de répondre à la demande de prostitués (femmes et hommes) de diriger leur propre établissement, pour exercer dans de meilleures conditions et en toute indépendance, en court-circuitant les réseaux de proxénétisme. Une quarantaine de personnes vont pouvoir travailler dans ce local, mis à disposition par la ville et géré par une fondation. Aux Pays-Bas, la prostitution est légale depuis 2000 : les maisons closes doivent disposer d’une licence et les prostitués payer des taxes. Jusqu’ici, la légalisation n’a toutefois pas empêché l’exploitation de la prostitution par des proxénètes.