• Un médiateur pour Notre-Dame-des-Landes. Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé ce matin sur France Inter la prochaine nomination d’un médiateur pour le projet de construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes en Loire-Atlantique. Il va « permettre de mettre l’ensemble des choses sur la table, d’étudier l’ensemble des options, et ensuite nous prendrons une décision qui sera assumée, qui sera claire », a déclaré le chef du gouvernement.

  • Taux de chômage en baisse. Le taux de chômage a baissé de 0,4 point au premier trimestre pour s’établir à 9,3 % en France métropolitaine et 9,6 % dans tout le pays (hors Mayotte, où plus du quart de la population active est sans emploi), selon des chiffres publiés aujourd’hui par l’Insee. Il descend sous le niveau observé au début du quinquennat de François Hollande (10 % au premier trimestre 2012 pour la France entière), tandis que selon Pôle emploi, qui utilise une méthode de calcul différente, le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 600 000 en cinq ans.

  • Tapie condamné à rembourser. La Cour de cassation a définitivement condamné l’homme d’affaires Bernard Tapie à rembourser les 404 millions d’euros qu’il avait reçus en 2008 à l’issue d’un arbitrage censé mettre un terme au conflit l’opposant au Crédit lyonnais pour la vente d’Adidas, dont il a été le propriétaire de 1990 à 1993. La Cour avait annulé cet arbitrage en juin 2016, l’estimant « frauduleux ».

  • Heaulme condamné. La cour d’assises de la Moselle a condamné hier soir Francis Heaulme à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre de deux garçons de 8 ans à Montigny-les-Metz en septembre 1986, une affaire pour laquelle Patrick Dils a passé 15 ans en prison avant d’être reconnu innocent en 2002. L’un des avocats de Francis Heaulme a annoncé aujourd’hui avoir déposé une demande d’appel.

  • De plus en plus d’enfants migrants non accompagnés. « Le nombre d’enfants réfugiés et migrants se déplaçant seuls a atteint un niveau historique dans le monde », selon un rapport publié hier soir par l’Unicef, l’agence de l’ONU consacrée à la défense des enfants. Il est passé de 66 000 en 2010 et 2011 à au moins 300 000 en 2015 et 2016.