• Ferrand visé par une révélation du Canard enchaîné. Le Canard enchaîné rapporte dans son numéro de ce jour que l’épouse du ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand a tiré d’importants revenus d’un bien immobilier qu’elle a loué à partir de 2011 aux Mutuelles de Bretagne dont il était alors le directeur général. Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a écarté toute possibilité de démission du ministre, estimant que sa probité « n’est en rien mise en cause » par les révélations de l’hebdomadaire.

  • Prolonger l’état d’urgence. À l’occasion d’un Conseil de défense, Emmanuel Macron a déclaré que le Parlement serait appelé à se prononcer sur la prolongation jusqu’au 1er novembre de l’état d’urgence en vigueur depuis novembre 2015 et qui arrive à échéance le 15 juillet. Le président de la République a demandé au gouvernement de « proposer des mesures de renforcement de la sécurité face à la menace terroriste hors état d’urgence afin qu’un texte législatif soit préparé dans les prochaines semaines », selon un communiqué de l’Élysée.

  • Période d’observation prolongée pour GM&S.; Le tribunal de commerce de Poitiers a prolongé jusqu’au 30 juin la période d’observation dans la procédure de redressement judiciaire de l’entreprise du secteur automobile GM&S; Industry afin de « favoriser la finalisation et l’examen d’une ou plusieurs offres de reprises ». Les salariés, qui avaient annoncé avoir piégé l’usine le 11 mai, ont annoncé qu’ils allaient déminer le site et reprendre le travail lundi.

  • Taïwan proche du mariage pour tous. La Cour constitutionnelle taïwanaise a estimé que la disposition du Code civil affirmant qu’un contrat de mariage ne peut être conclu qu’entre un homme et une femme « violait » le droit à la liberté de mariage et à l’égalité entre les citoyens garanti par la Constitution du pays. La justice donne deux ans au gouvernement pour faire voter une loi modifiant le Code civil, qui devrait faire de Taïwan le premier territoire asiatique à reconnaître le mariage homosexuel.

  • Enquête sur l’attentat de Manchester. Le chef de la police de Manchester a affirmé que l’enquête sur l’attentat qui a fait 22 morts et 59 blessés lundi à la fin d’un concert de la chanteuse Ariana Grande « porte sur un réseau » et a annoncé que quatre personnes avaient été placées en garde à vue. Hier soir, la police britannique avait révélé que le kamikaze, un Britannique de 22 ans né à Manchester de parents libyens, était connu des services de renseignement.