• Attentat contre des Coptes en Égypte. Un attentat contre des chrétiens coptes a fait au moins 26 morts dans le gouvernorat de Minya, en Égypte, à plus de 200 kilomètres au sud du Caire. Des hommes masqués ont mitraillé plusieurs véhicules transportant des pèlerins se rendant au monastère de Saint-Samuel, un mois et demi après deux attentats revendiqués par le groupe État islamique contre des églises coptes qui avaient tué 45 personnes.

  • Le FBI s’intéresse au gendre de Trump. Plusieurs médias américains, dont le Washington Post et NBC News, ont révélé que le FBI s’intéressait aux relations qu’avait entretenues le gendre de Donald Trump Jared Kushner avec des responsables russes avant l’investiture du nouveau président américain. Le département de la Justice des États-Unis a nommé le 17 mai un procureur spécial pour enquêter sur les contacts des responsables de l’équipe de Donald Trump avec la Russie et les tentatives d’interférence de cette dernière dans la campagne pour la présidentielle américaine.

  • G7 et terrorisme. Le sommet du G7, qui réunit les dirigeants de l’Allemagne, du Canada, des États-Unis, de la France, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni, s’est ouvert aujourd’hui et pour deux jours à Taormine, en Sicile (Italie). La lutte contre le terrorisme étant le thème principal des discussions, Emmanuel Macron a promis lors d’une rencontre bilatérale avec la Première ministre britannique Theresa May que la France ferait « tout son possible » pour accroître sa coopération au niveau européen et avec le Royaume-Uni.

  • Pas d’enquête ouverte pour Ferrand. Le procureur de la République de Brest a déclaré que les faits révélés dans Le Canard enchaîné concernant le ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand ne relevaient d’aucune qualification pénale permettant d’ouvrir une enquête. Le Canard enchaîné a rapporté dans son édition de mercredi que l’épouse de Richard Ferrand avait signé un contrat lucratif avec les Mutuelles de Bretagne au moment où son mari en était le directeur général.

  • Journaliste français détenu en Turquie. Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a déclaré espérer une « issue rapide et favorable » à la détention en Turquie du photographe français Mathias Depardon. Ce journaliste indépendant, qui vit en Turquie, a été arrêté dans le sud-est du pays le 8 mai et a entamé dimanche une grève de la faim pour protester contre son incarcération.