27 mai 2017

Ça veut dire quoi

Mur des Lamentations

Donald Trump a été lundi le premier président américain en exercice à se recueillir devant le mur des Lamentations à Jérusalem. La tradition juive considère ce mur comme le seul vestige du temple de Jérusalem détruit en 70 par les Romains. Il s’agit de la partie occidentale du mur de soutènement, d’où son nom de « mur occidental » en hébreu. Dans les pays occidentaux, le lieu a été appelé « place des Lamentations » (traduction de son nom en arabe) puis « mur des Lamentations », en référence à la destruction du temple et aux psalmodies des juifs (récitations de prières monocordes). La partie visible est longue de 57 mètres. Le mur, haut de 18 mètres, composé de larges pierres, a également une signification importante pour les musulmans, puisqu’il soutient l’esplanade des Mosquées, construite sur le site du temple de Jérusalem et troisième lieu saint de l’Islam. Conformément à la tradition, Donald Trump a glissé dans un interstice entre deux pierres un papier contenant une prière.