• Soupçons d’emplois fictifs. La ministre des Affaires européennes Marielle de Sarnez et l’ancien ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux ont annoncé qu’ils portaient plainte pour dénonciation calomnieuse contre la députée européenne Front national Sophie Montel. Cette élue avait demandé à la justice d’enquêter sur de possibles emplois fictifs concernant leurs assistants parlementaires et ceux de 17 autres députés européens, déclenchant l’ouverture d’une enquête préliminaire par le parquet de Paris le 22 mars.

  • Baroin abandonne le « ni ni ». Le chef de file du parti Les Républicains pour les législatives François Baroin a prôné hier soir à l’occasion d’un meeting à Vertou (Loire-Atlantique) le « désistement » de ses candidats en cas de possible victoire du Front national et a déclaré souhaiter « que la réciproque soit vraie du côté d’En marche comme du Parti socialiste ». Il s’écarte ainsi de la position adoptée par son parti depuis l’entre-deux-tours des cantonales de 2011 : « ni front républicain ni Front national ».

  • Balladur mis en examen. La commission d’instruction de la Cour de justice de la République a mis en examen hier l’ancien Premier ministre Édouard Balladur (1993-1995) pour complicité de détournement de fonds publics dans l’un des volets de l’affaire Karachi. Les juges le soupçonnent d’avoir bénéficié pour le financement de sa campagne lors de la présidentielle de 1995 d’argent tiré de rétrocommissions sur des ventes d’armes au Pakistan.

  • Saisie de captagon. La Douane a annoncé ce matin avoir saisi pour la première fois en France en janvier et février à Roissy des chargements de captagon, un psychostimulant créé à la fin des années 1950, pour une valeur de près de 1,5 million d’euros. L’institution précise que ce produit est surnommé « la drogue du conflit syrien » en raison des « ravages qu’il cause dans ce pays ».

  • Double attentat à Bagdad. Près de 30 personnes ont été tuées et une centaine blessées dans deux attentats survenus à quelques heures d’intervalle à Bagdad, en Irak. La première attaque, à la voiture piégée, a été revendiquée par l’organisation État islamique, qui a déclaré avoir visé « un rassemblement de chiites ».

  • Mort de Manuel Noriega. L’ancien général Manuel Noriega, au pouvoir au Panama de 1983 à 1990, est décédé cette nuit à l’âge de 83 ans. Formé au contre-espionnage aux États-Unis, puis recruté par l’agence de renseignement américaine CIA, il s’était ensuite tourné vers Cuba avant d’être chassé du pouvoir par une intervention militaire américaine puis détenu en Floride pour trafic de drogue.