• Attentat à Kaboul. Au moins 80 civils sont morts et 300 autres ont été blessés dans l’explosion ce matin d’un camion piégé à Kaboul, la capitale afghane, selon un bilan publié par le ministère de l’Intérieur. L’attentat, dont les talibans ont nié être à l’origine, a eu lieu à l’entrée de la « zone verte », une partie de la ville qui abrite le palais présidentiel, les ministères et les ambassades et où la sécurité est particulièrement renforcée.

  • Répartition du temps d’antenne. Saisi d’une question prioritaire de constitutionnalité déposée par La République en marche, le Conseil constitutionnel a déclaré contraires à la Constitution deux dispositions du Code électoral conduisant à attribuer les temps d’antenne de chaque parti présentant des candidats aux élections législatives en fonction de leur représentation à l’Assemblée nationale. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel peut donc attribuer un temps plus long au mouvement d’Emmanuel Macron, au Front national ou à La France insoumise qui ne bénéficiaient jusqu’ici que de 12 minutes sur les deux tours.

  • Traitements de longue durée. La Caisse nationale de l’assurance-maladie des travailleurs salariés a publié une étude sur les dépenses de santé dans laquelle elle estime que d’ici trois ans le nombre de Français atteints d’une pathologie chronique ou devant faire face à un traitement de longue durée aura augmenté de 548 000 personnes par rapport à 2015. Elle estime que cette évolution est due en grande partie au vieillissement de la population.

  • La Cour des comptes critique l’exercice budgétaire 2016. Dans un rapport publié ce matin, la Cour des comptes considère que « la réduction du déficit du budget de l’État observée en 2016 est peu significative » et qu’il s’agit d’une « occasion manquée » en raison de la faiblesse des taux d’intérêt. Les magistrats financiers notent dans l’exercice budgétaire 2016 « l’émergence de facteurs d’accélération durable de la dépense, qui sont susceptibles de compromettre à court et à moyen terme le retour à l’équilibre des comptes ».