31 mai 2017

C'est leur avis

Les limites des sommets internationaux

Patrick Martin-Genier, spécialiste des questions européennes, estime dans Le Huffington Post que les sommets internationaux, comme ceux de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord ou du G7, sont l’occasion d’un exercice de communication plus que d’une prise de décisions en commun.

« Les sommets de l’OTAN à Bruxelles et du G7 à Taormina en Sicile la semaine dernière ont montré les limites de ce genre d’exercice. Ils constituent en premier lieu un formidable exercice de communication mondiale. Chaque président ou chef de gouvernement y va pour y montrer sa capacité à influencer les affaires du monde et se livrer à un exercice de communication personnelle à destination des habitants de son pays et de ses électeurs surtout. […] L’échec sur le climat démontre amplement que ce qui compte, c’est la “realpolitik” à savoir la réalité des seuls rapports de force. Le refus de Donald Trump de s’engager sur le climat montre encore une fois les limites de l’exercice. » Patrick Martin-Genier