2 juin 2017

Ça alors

Un service d’assistant virtuel français lève 2,5 millions d’euros

La start-up française Julie Desk a annoncé hier avoir levé 2,5 millions d’euros auprès de plusieurs fonds d’investissement. Fondée en 2014 par trois ingénieurs issus de l’École polytechnique, l’entreprise propose un service d’assistant virtuel basé sur une intelligence artificielle. Ce type de service, déjà proposé par des entreprises américaines comme x.ai, Clara Labs et Microsoft, qui a racheté l’an dernier la société spécialisée Genee, permet à des professionnels de communiquer par e-mail avec un programme informatique et de lui confier l’organisation de leurs rendez-vous comme à une véritable personne. Le service est « automatisé à 95 % » avec des « superviseurs humains pour les cas les plus complexes », explique l’un des fondateurs de Julie Desk à L’Usine digitale. Basés sur la technologie du « machine learning », les assistants virtuels apprennent avec l’usage à mieux connaître les préférences des clients.