5 juin 2017

Ça alors

Suppression du blasphème au Danemark

Les députés danois ont voté vendredi en faveur de la suppression du délit de blasphème, inscrit au Code pénal depuis 1866. Toute personne qui « publiquement tourne en ridicule ou insulte les dogmes ou le culte d’une communauté religieuse légalement reconnue au Danemark » pouvait être punie d’une amende ou d’une peine de prison allant jusqu’à quatre mois. La dernière condamnation remonte à 1946, pour la célébration d’un simulacre de baptême. L’ONU et le Conseil de l’Europe considèrent les lois sur le blasphème comme une entrave à la liberté d’expression. Le délit de blasphème existe cependant toujours dans plusieurs pays européens comme en Irlande et en Grèce. En 2014, un blogueur grec a été condamné à 10 mois de prison avec sursis pour avoir créé sur Facebook un compte dont le nom parodiait celui d’un moine grec orthodoxe.