13 juin 2017

Tout s'explique

Theresa May cherche toujours à constituer une majorité

Où en sont les discussions ?

La Première ministre britannique et responsable du Parti conservateur Theresa May a rencontré cet après-midi la leader du Parti unioniste démocrate (PUD) Arlene Foster en vue de trouver un accord de coalition garantissant une majorité à la Chambre de communes et permettant de former un nouveau gouvernement. Ces discussions interviennent après les résultats des élections législatives de jeudi, lors desquelles le Parti conservateur de Theresa May a perdu la majorité absolue à l’assemblée. À l’issue de la rencontre, Arlene Foster a précisé sur Twitter espérer « pouvoir faire bientôt aboutir ce travail ». Samedi, le Parti conservateur et le PUD se sont mis d’accord « sur des grandes lignes pour soutenir le gouvernement », avait déclaré un porte-parole de Downing Street.

Qu’est-ce que le Parti unioniste démocrate ?

10 députés du PUD ont été élus jeudi à la Chambre des communes. Créé en 1971 en Irlande du Nord dans le but de soutenir les intérêts de la communauté protestante, le Parti unioniste démocrate défend des positions conservatrices. Il combat notamment l’avortement et le mariage pour les couples de même sexe. L’Irlande du Nord est d’ailleurs la seule nation constitutive du Royaume-Uni où il n’est pas autorisé. Theresa May a promis qu’un accord avec le PUD ne remettrait pas en cause les droits des homosexuels. Parti eurosceptique, le PUD s’était prononcé en faveur du Brexit, mais cherche aujourd’hui à obtenir la garantie qu’une frontière physique avec l’Irlande ne sera pas rétablie. L’ancien Premier ministre John Major a averti qu’un accord avec ce parti pourrait mettre en danger la stabilité en Irlande du Nord.

Comment se déroule le discours de la reine ?

Comme chaque année lors de l’ouverture de la saison parlementaire, la reine doit prononcer devant le Parlement un discours, écrit par le gouvernement, dans lequel est détaillé le programme législatif. Le Parlement doit l’approuver par un vote, qui a valeur de vote de confiance. Initialement prévu lundi 19 juin, le discours a été retardé en raison des discussions de Theresa May avec le PUD, sans qu’une nouvelle date ait été fixée. Une fois le texte du discours de la reine arrêté, un délai de plusieurs jours est nécessaire pour permettre le séchage de l’encre sur le parchemin en peau de chèvre où il doit être inscrit selon la tradition.