13 juin 2017

C'est leur avis

L’abstention ne change pas le vote

Directeur délégué de la rédaction des Échos, Dominique Seux estime que la forte abstention ne rend pas moins légitime le succès des candidats soutenant Emmanuel Macron lors du premier tour des élections législatives.

« Emmanuel Macron a (presque) perdu le premier tour des législatives. Vous ne le saviez pas ? C’est que vous n’ouvrez pas les yeux et que vous n’écoutez ni le chœur des (vrais) perdants ni celui d’un certain nombre d’analystes. Car voilà le vrai gagnant du scrutin, à entendre une petite musique de fond depuis dimanche soir : l’abstention. […] La mise en avant du fort taux d’abstention a pour objectif de délégitimer aujourd’hui la victoire d’En marche pour pouvoir mieux contester demain les décisions qui seront prises par le nouveau président. Avec en priorité la réforme du droit du travail, dont ce dernier a fait sa priorité. Curieusement, personne ne penserait à contester la légitimité des syndicats au plan national… alors même que la participation aux dernières élections professionnelles s’est arrêtée au taux de 42,76 %, selon les éléments publiés ce printemps. » Dominique Seux