14 juin 2017

Ça alors

L’Australie dédommage 2 000 réfugiés

L’Australie a accepté de verser l’équivalent de 47 millions d’euros à près de 2 000 réfugiés en dédommagement des conditions de détention subies dans le camp de l’île de Manus en Papouasie-Nouvelle-Guinée entre 2012 et 2016. L’Australie envoie les demandeurs d’asile parvenant à gagner ses côtes dans des camps à Manus ou à Nauru, une petite île du Pacifique. Le pays a accepté en août, sans donner de date, de fermer le camp de Manus, à la suite d’une décision de la Cour suprême papouasienne jugeant « illégal et anticonstitutionnel » l’accord lui permettant d’y placer ses demandeurs d’asile. Les détenus ont demandé l’an dernier des dédommagements pour le préjudice physique et moral subi. Plusieurs ONG ont dénoncé les conditions de vie dans ces installations, les violations des droits de l’homme et l’absence de perspectives pour les détenus.